Étude et prix de l’immobilier en Belgique en 2020

Étude et prix de l’immobilier en Belgique en 2020

Statbel, le Bureau belge des statistiques, vient de publier les données officielles de l’estimation immobilière pour la Belgique. Des chiffres basés notamment sur les chiffres de vente enregistrée sur FPS Finance.

Sans surprise, le marché immobilier de la Belgique a fortement ralenti d’avril à juin. Le dernier baromètre du notaire a indiqué une baisse de 15,9 % par rapport à l’an dernier à la même période. Dans la capitale, la baisse a été particulièrement prononcée.

Quelle est la valeur de votre bien ?

Réalisez une estimation de votre bien gratuitement en quelques minutes grâce à notre outil équipé d’une intelligence artificielle.

Le prix médian au premier trimestre

Ainsi, au premier trimestre 2020, le prix médian des maisons fermées ou semi-fermées était de 200 000 euros. Par conséquent, pour acheter une maison, vous devez payer 100 000 euros de plus que le prix médian d’une maison fermée ou semi-fermée. Le prix de l’appartement est quant à lui de 200 000 euros. Le prix médian national des maisons fermées et semi-fermées reste toutefois stable par rapport à l’an dernier à la même période. C’est le résultat de l’annulation du dividende du logement en Région flamande. Le nombre de transactions a tellement baissé que la baisse des prix en Wallonie entraîne une baisse plus prononcée du prix médian.

Le prix médian a ainsi augmenté de 2,4 % (+ 7000 euros). Le prix de l’appartement a augmenté de 13 000 euros, soit une augmentation de 7 %. Il s’agit de l’estimation immobilière en Belgique qui a connu la plus forte augmentation de prix à travers toutes les régions.

Durant le deuxième trimestre

Par rapport au deuxiéme trimestre de 2019, les ventes ont baissé de -17,2 %. Néanmoins, sur les lieux, les professionnels sont toujours pleins de confiance et voient que la vitalité du marché s’est remise de la stagnation. De plus, ni le grand nombre de migrations vers les campagnes ni le plus grand attrait pour les maisons ne semblent changer cette situation.

Les faibles taux d’intérêt ont une fois de plus favorisé les transactions immobilières et 2019 est une année chargée. Selon les données de la Fédération des notaires, l’activité en 2019 a augmenté de 8,9 % par rapport à l’année précédente, établissant un record pour la troisième fois consécutive.

Les appartements sont populaires à Bruxelles

À l’échelle nationale, les achats de maisons dépassent largement les achats d’appartements (74,5 % des maisons contre 25,5 % des appartements).

Cette tendance s’est inversée à Bruxelles pour atteindre les 63,2 %. Seulement 36,8 % des maisons ont été achetées pour des appartements. Cependant, dans la capitale, le prix moyen d’un appartement est le plus élevé. Il a augmenté de 5,7 % en 2019 à 253’540 euros. En d’autres termes, la valeur ajoutée moyenne des appartements à Bruxelles est de 11’000 euros, alors que dans la Région wallonne elles ne sont que de 1500 euros. Cela suscite l’intérêt des investisseurs !

À Bruxelles, le prix moyen d’un appartement de deux chambres a le plus augmenté : il a augmenté de 7% et est actuellement de 252’683 euros. Pour les appartements de trois chambres, Bruxelles est la zone avec les surcoûts les plus élevés. Le prix moyen d’un appartement de trois chambres est de 346’227 euros, soit 37% de plus que le prix d’un appartement de deux chambres.

Le marché belge est donc plutôt dynamique, notamment à Bruxelles. Ainsi, si vous souhaitez vendre votre appartement ou votre maison, n’hésitez pas à utiliser un outil d’estimation en ligne pour connaître le prix de votre bien.

Quelle est la valeur de votre bien ?

Réalisez une estimation de votre bien gratuitement en quelques minutes grâce à notre outil équipé d’une intelligence artificielle.